Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon

« De Vaux-le-Vicomte à Montluçon, les tribulations des Dames Fouquet »

Dans le cadre des Journées du Matrimoine 2017, conférence d’Aurore Evain.

sam. 16 septembre ▸ 18h30
Cour Charnisay / MuPop
durée 1h

L’enquête d’Aurore Evain, partie sur les traces de Marie de Maupéou et Marie-Madeleine de Castille 

Petit rappel historique
Suite à la disgrâce de son époux et à ses actions en faveur de la libération de ce dernier, Marie-Madeleine de Castille, épouse de Nicolas Fouquet, fut envoyée par Louis ⅩⅣ en résidence surveillée à Montluçon, en compagnie de sa belle-mère, Marie de Maupéou.
Ces dames résidèrent à l’Hôtel de la Gaîté de 1665 à 1673. Très pieuses, elles firent aménager sur leurs deniers personnels un passage (actuelle rue de la Porte Fouquet) leur permettant de rejoindre rapidement et en toute discrétion l’église Saint Pierre et celle de Notre-Dame. L’apport de ces deux femmes à la ville de Montluçon – grâce à leurs œuvres de charité en faveur des pauvres et des malades, leur soutien à l’instruction féminine et leur participation à la vie sociale et spirituelle de la ville – fut remarquable. Elles ont fortement soutenu la population,
notamment par leur implication au sein de la congrégation des Filles de la Charité, qui a permis l’essor de l’Hôtel-Dieu.
L’édition 2017 des journées du MATRimoine rend hommage à ces deux femmes libres, courageuses, qui ont tenu un rôle de premier plan dans la vie politique de leur temps. Réclamant le droit à une justice équitable et à la liberté d’expression, elles osèrent, en pleine monarchie absolue, s’élever contre les décisions royales et se battre, avec opiniâtreté, pour la réhabilitation du surintendant des finances.
Leur morale exemplaire, leur intelligence et leur constance furent louées par Scarron, La Fontaine, Saint-Simon et Madame de Sévigné. Leur audace et leur sens politique inspirèrent le personnage de Lindamire dans la tragi-comédie du Favori de Madame Villedieu. Ironie du sort, cette pièce à clef – subtilement critique envers la monarchie absolue – fut jouée en 1665 devant Louis ⅩⅣ lui-même, à Versailles, parmi les orangers de Vaux-le-Vicomte repris par le roi à Nicolas Fouquet…

Cette conférence accompagne la représentation du Favori de Madame de Villedieu, mis en scène par Aurore Evain, artiste associée du Théâtre des Îlets et directrice de la Cie La  Subversive, au Théâtre Municipal Gabrielle Robinne, dans le cadre de la programmation du Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon.

Une inauguration de la Porte des dames Fouquet aura lieu le samedi 16 septembre à 11h, en présence du maire de Montluçon.

En savoir plus

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s